Résidence Archimusic

- Agrandir l'image, .JPG 8.3Mo (fenêtre modale)

Après trois saisons avec Jean-Christophe Frisch et son ensemble XVIII-21 Le Baroque Nomade, le Centre d’art et de culture et l’Espace culturel Robert-Doisneau ont le plaisir d’accueillir en résidence Archimusic, dirigé par Jean-Rémy Guédon.

Avec la volonté de placer les projets musicaux d’Archimusic au cœur de la ville, les théâtres de Meudon vous feront découvrir cet ensemble musical original sous toutes ses formes. En travaillant avec les artistes locaux mais aussi avec les meudonnais pour le projet Gens de Meudon, la musique d’Archimusic rayonnera au Centre d’art et de culture et à l’Espace culturel Robert-Doisneau mais aussi dans les lieux les plus atypiques de la ville.

Musique et mise en scène

Avec son instrumentation originale – huit musiciens issus de pratiques différentes (jazz, classique, contemporain) – Archimusic propose une musique très visuelle et concrète, facétieuse et surprenante, mêlant subtilement l’écrit et l’improvisé. À la fois savant et ludique, Archimusic donne à entendre une curieuse alchimie de musiques d’aujourd’hui. Après plus de 20 ans de pratiques mêlées, l’ensemble Archimusic nous invite à explorer la relation entre les sons et les mots (Jean Arp, marquis de Sade, Jacques Rebotier, Cervantes, Marc Aurèle, Nietzsche).

Les voyages musicaux nous emmènent également à travers les mythes et croyances surnaturelles du monde « Terres Arc-en-Ciel ». Chaque musicien est conduit à déplacer son champ de pratique habituel sans pour autant le renier, afin de réaliser la fusion de jeu nécessaire à la cohésion de l’ensemble. Un chassé-croisé continuel se crée entre l’improvisé et l’écrit : tantôt une courte formule musicale ou le simple geste de l’un des musiciens déclenche le jeu d’une partie écrite ; tantôt c’est l’écrit qui commande l’improvisé. La pâte sonore développée par l’ensemble est devenue l’outil de prédilection du compositeur pour présenter une musique vivante où la diversité des influences et des pratiques se conjugue en un tout dans un constant souci d’altérité.

Prochaines représentations