Le mot de la directrice

Publié le

, .JPG 1,46Mo ()

Le mot de la directrice

L’actualité nous a dépassé, nous avons dû, la mort dans l’âme, fermer les portes de nos salles de spectacle et équipements culturels, et annuler tous les spectacles et événements prévus jusqu’à la fin de la saison, des spectacles et séances de cinéma  au CAC et à l’espace Robert-Doisneau aux expositions du musée et de son jardin, aux animations organisées par la médiathèque, mais aussi les actions culturelles et artistiques prévues avec les établissements scolaires et les spectacles associatifs de fin d’année.

Tout fut annulé, jusqu’à nouvel ordre, par décision gouvernementale, suite à la pandémie que traverse le monde entier. Situation inédite, qui va à contresens de tout ce qui nous anime, de notre raison de vivre. Le rideau est tombé avant même de s’être levé.

Les arts vivants sont les arts de l’instant présent mais leur planification est si longue et si complexe. Notre équipe se mobilise pour faire face au présent et préparer l’avenir. Nous avançons au jour le jour. Nous réglons les problèmes administratifs liés aux annulations. A part l’équipe d’accueil et une partie de l’équipe technique, tout le monde a été équipé d’ordinateurs et est au travail en télétravail. Mais même une fois le confinement levé, les interrogations et de grandes complexités demeurent : par exemple, la construction des décors et costumes sont à l’arrêt, de même que les répétitions. Il ne sera pas possible de jouer du jour au lendemain les productions prévues, si elles n’ont pas été répétées, si les décors n’ont pu être construits.

A l’international, nous ne savons pas si les confinements dans d’autres pays vont être longs, décalés, prolongés. Nous avançons au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

Parler de culture et de spectacle peut sembler dérisoire, voire indécent, en ces temps de crise majeure. Pourtant, le besoin d'échanger, de partager et d'être ensemble n'a jamais été aussi vif et le manque révèle la nécessité de nous rassembler autour d'émotions qui élargissent notre quotidien.

Nous comptons aussi sur vous, qui aviez acheté vos billets et qui partagez probablement notre déception. Nous avons fait  notre maximum pour reporter les représentations à des dates ultérieures, entre septembre et décembre, mais cela ne sera pas toujours possible. Nous demandons donc à celles et ceux d’entre vous qui le voudront, et le pourront, de ne pas demander le remboursement de leurs billets et de transformer votre achat en avoir. Ce geste concret et symbolique nous aidera à traverser ce moment difficile et contribuera à pouvoir vous accueillir à nouveau dans de bonnes conditions, dès que cela sera redevenu possible.

Cette situation est extrêmement frustrante mais la santé avant tout.

Merci à toutes celles et ceux qui nous ont témoigné leur soutien et leur solidarité.

Nous serons là pour rallumer la lumière dans un monde bien assombri.

 

Françoise Pointard, Directrice de l'Action Culturelle, directrice et programmatrice des théâtres